pictogrammes en pharmacie

Les pictogrammes informatifs sur les médicaments

Les pictogrammes informatifs sur les médicaments

Prise de médicament et accident

La prise d'un médicament susceptible d'altérer l'aptitude à la conduite est retrouvée chez environ 10 % des accidentés de la route. Les hypnotiques et les tranquillisants (en particulier les benzodiazépines) sont les substances les plus fréquemment mises en cause (1).

L'ancien pictogramme
Face à ce constat, en 1999 un décret a rendu obligatoire l'apposition d'un pictogramme (voiture noire dans un triangle rouge) sur le conditionnement extérieur d'un médicament ou d'un produit dès lors que sa consommation est susceptible d'altérer la capacité à conduire un véhicule ou à utiliser des machines. Cette alerte visuelle est depuis 2005 déclinée selon trois niveaux de risque.

 

 








Ces trois nouveaux pictogrammes de couleurs différentes signalent aux usagers si la prise du médicament nécessite, lors de la conduite d'un véhicule, de simples précautions d'emploi, l'avis d'un professionnel de santé ou encore s'il est totalement déconseillé de prendre le volant.

2 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site